Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2013

Ombilic, le nombril de Vénus

ombilic,plante sauvage,biodiversité,nature,écologie

Umbilicus rupestris (Crassulacées)

Nombril-de-Vénus, Ombilic des rochers, Avelwort, Penny-pies, Wall Pennywort (en), Ombligo de Venus (es), Chapéus-de-parede (pt), Orella de monjo (cat)

cuisine,nature,biodiversité,plantes,botaniqueLe « nombril de Vénus » doit son nom, non seulement aux caractéristiques de ses feuilles arrondies et peltées possédant une dépression en forme de nombril au centre du limbe, mais également à la réputation de philtre d’amour qu’il avait au Moyen-âge.

Roches arides et talus ombragés accueillent ses stations fournies, plutôt en Europe du Sud et de l’Ouest.

En médecine traditionnelle, l’ombilic était un remède prisé contre l’épilepsie. Ses feuilles succulentes (c’est à dire charnues, résistantes sur milieu aride), peuvent apaiser les brûlures Il est connu des homéopathes sous l’appelation « Cotyledon umbilicus ».

En cuisine sauvage, ses feuilles sont comestibles, et leurs saveurs acidulées rappellent celles de la roquette sauvage (diplotaxis erucoides) (même si le goût est différent). Les inflorescences amers ne se cuisinent pas.

Cette semaine, j’ai pu cueillir les premières rosettes de cette plante discrète, sur les haies Normandes (du côté de Brecey dans la Manche). Je vous livre ici la recette d'une salade printanière, cuisinée avec la complicité d’une amie cuisinière dont je vous recommande le gîte : la ferme de la motte.

 

Recette: Salade printanière d'Ombilic

 

photo/ FloraTrek 2013

 

15:12 Publié dans CuiSine, PlanTes, Trek Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, nature, biodiversité, plantes, botanique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/12/2012

Horopito: l'arbre à poivre

arbre,condiments,nouvelle zélande

Pseudowintera colorata 

(Winteracées)

Horopito (mauri), Arbre à Poivre (fr), Mountain horopito (en), pepperwood (en), winter’s bark (nz)

Cette arbuste aux feuilles vertes persistantes, de taille modeste (1,50m max.) fait partie de la famille des Winteracées. Cette famille comporte 120 espèces, réparties entre Amérique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande et Nouvelle Guinée, c’est à dire sur les territoires, ayant composé Gondwana, le grand continent du Sud, il y a plus de 65 millions d’années.

En médecine traditionnelle maori, le Horopito (ou Arbre à poivre) tient une place particulière; du fait de ses propriétés étonnantes, antifongiques et anti-bactériennes. Elles furent d’ailleurs très rapidement identifiées par les nouveaux arrivants sur l’île, notamment par Soeur Aubert. Cette religieuse française, émigrée en Nouvelle Zélande, au milieu du 19ème siècle, utilisait l’Horopito dans la composition de son breuvage curatif, Kurana.

En cuisine sauvage, de nombreux chefs néozélandais, comme Charles Royal, commencent à incorporer son arôme de poivre délicat à ses préparations contemporaines.

Photo/ Jon Molivan

07:00 Publié dans CuiSine, PlanTes, Trek Océanie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, food | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/02/2012

Çiriş Otu (Lis des steppes)

eremurus-spectabilis-ccby2.0-flowerchild60.jpg

Eremurus spectabilis (Asphodélacées)

Lis queue de renard (fr), 

Le long des steppes, de la Turquie à la Sibérie, des villages du Caucase, du Kurdistan ou de Crimée, pousse une plante remarquable.

Magnifique, sa hampe florale se déploie au printemps et surgit jusqu'à 1,5 m comme un chandelier au-dessus des déserts ("desert candle"). Ses fleurs jaunes-orangées lui valent également le nom de "lis queue de renard".

Utile, sa racine charnue réduite en poudre sert à la préparation traditionnelle de colle, et rentre dans la fabrication de reliure pour livre.

En cuisine sauvage, comestible jeune, elle rentre dans la préparation de nombreux plats traditionnels des peuples des steppes. Sa saveur plutôt agréable se situe entre l'épinard et le pourpier. Dans les montagnes d'Anatolie, il est préparé avec du riz pilaf et des oeufs cuits.

Recette: Erémure à la Turc

Photo/ Flowerchild60 - Cc-by-2.0.

15/10/2011

Ortie

 

botanique,cuisine

Urtica Dioica

ortiga gran (cat), groBe brennnenssel (de), stinging nettle (en), ortiga mayor (es)

 

Eurasiatique, la grande ortie, encore appelée ortie dioïque ou ortie commune, est aujourd'hui présente dans le monde entier. Cette plante a des qualités médicinales les plus utiles et efficaces. Les feuilles sont couramment utilisées comme toniques, dépuratives, diurétiques, anti-inflammatoires (douleurs rhumatismales). Elle est également utilisée à des fins agricoles, en tant qu'engrais vert (cf la polémique sur le purin d'ortie), comme insecticide ou encore comme fibre textile.

En cuisine sauvage, cette plante est d'une grande valeur nutritionnelle, dotée de protéines complètes, de même valeur que celles de la viande. Selon l'ethnobotaniste réputé François Couplan, l'ortie peut même se déguster crue une fois hachée, car ainsi, elle perd sa  désagréable propriété urticante, et nous permet de savourer son goût étonnant de haricot vert.

En Russie, il paraît que l'on saute encore par-dessus les orties - du latin urere, brûler- comme on le fait ailleurs par-dessus les feux de la Saint Jean, pour célébrer l'entrée du soleil dans l'été.

Recette : la recette normande de la soupe d'ortie.

 

Photo/ FloraTrek

 

 

11:30 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes, Trek Asie, Trek Europe, Trek France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : botanique, cuisine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/08/2011

Figuier

recette,plantes,cuisine

Ficus carica (Moracées)

Figuier de carique, arbre à carique, figtree, 

La Carie, patrie du Roi Mausole aurait vu naître le Ficus de Carie (ficus carica).

En Turquie, il est encore possible aujourd'hui de grappiller ses fruits au bord des chemins grâce à la coutume du Yolcu Hakki (la part du voyageur). 

Le latex du figuier produit une sorte de caoutchouc naturel (inférieure cependant en qualité à l’hévéa). En médecine naturelle, il est encore utilisé pour soigner les verrues. Plus insolite, les anciens grecs en faisaient un fromage au goût certainement unique, compte tenu de l’amertume du latex.

En cuisine sauvage, fraîches ou séchées, vertes ou mauves, les figues sont un ingrédient essentiel de nombreux plats méditerranéens : figues aux amandes (Provence), figues sèches au raisiné (Crète), figues vanillées à la Boukha (Tunisie), faisan aux figues (Catalogne), fourrés de figues séchées (Turquie)…

« Il fait bon vivre à l’ombre bleue du figuier « 

(comme dirait Jean Ferrat, dans sa chanson, sur son album: à moi l'Afrique).

Recette: Figues rôties au Rédéré

J'ai regroupé d'autres plantes sauvages et recettes originales dans un petit livre (papier et ebook):

Cuisine Sauvage de Méditerranée

(édition 2011) 

 Photo/ FloraTrek

 

 

13/08/2011

Immortelle d'Italie

 

recette,cuisine,catalogne,plante sauvage

Hélichrysum angustifolium (Astéracées)

Helichrysum italicum, Hélichryse italienne, Curry plant (en.), Herbe à curry, Siempreviva del monte (es.), Perpétua-das-areias (port.)

"Soleil doré" , du Grec, Hélios, soleil et chrysos la couleur or, elle doit probablement son nom à sa résistance réputée sous un soleil brûlant, ou la conservation exceptionnellement longue de ses bouquets secs. Plante endémique du pourtour méditerranéen, elle a été décrite pour la première fois en Italie. Elle est également utilisée en parfumerie.

En médecine naturelle, elle est utilisée dans le traitement des hématomes où son efficacité surpasse celle de l'arnica, des douleurs inflammatoires et les troubles de la circulation sanguine. L'huile essentielle d'helichrysum a des propriétés antioxydantes, antibactériennes, fongicides et cicatrisantes. En Chine, une offrande de feuilles d'immortelle aux jeunes mariées est promesse de longue vie.

En cuisine sauvage, elle aromatise agréablement les plats par son goût proche du curry (à utiliser comme le thym, et donc ne pas les ingérer). Elle est conseillée pour relever les plats de poissons maigres ou les viandes cuites à la vapeur. Je vous propose une recette créée par Fabienne et Baptiste, qui cultive et cuisine des plantes de toutes sortes, quelque part entre Gingamp et Morlaix, dans leur projet "Un Simple Jardin".

Recette: Flan de petits pois à l'Hélychrise italienne

 

Photo/ Giancarlo Dessì 

14:55 Publié dans FloraTrek, PlanTes, Trek Asie, Trek Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, cuisine, recette | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/07/2011

Xicolles

 

recette,cuisine,plante

Taraxacum alpinum

Pissenlit des Alpes, Alpine dandelion (en), dente di leone Alpino (it), xicolles, xicoia (cat)

 

Cousin du pissenlit commun (taraxacum officinale), le pissenlit des Alpes est connu dans toutes les Pyrénées catalanes comme le Xicolles (prononcé « chicoï »).

Le taraxacum alpinum se distingue de ses cousins par son goût pour les altitudes élevées (au dessus de 1800 m) et par ses feuilles très découpées. Il partage néanmoins avec eux toutes ses propriétés médicinales (ses feuilles sont riches en vitamine C, et son action diurétique est reconnue) et culinaires.

La saveur délicate de sa rosette déclenche chaque printemps sa cueillette traditionnelle en Cerdagne. Un rendez-vous que ne manquerait pour rien au monde, François Will, chef cuisinier à Font Romeu, indispensable pour son entrée de saison, dans son restaurant La Chaumière.

Recette: Salade de Xicolles

Photo/ Jerzy Opioła

 

 

18:01 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes, Trek Europe, Trek France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : recette, cuisine, plante | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/07/2011

Micocoulier

plante,botanique,recette,artisanat

Celtis Australis

Micocoulier du midi, Fabrecoulier, European nettle tree, Mediterranean hackberry, lote tree, Honeyberry, Nombre (hindi), Iledoner (cat), Almez (es), Aligonero (es), Ginginha-do-rei (pt), Agreira (pt)

Les anciens Celtes en avaient fait leur arbre sacré, et c’est à leur emplacement qu’ils dressaient naturellement leurs lieux de cultes. Egalement chasse-diable, le micocoulier s’est retrouvé ainsi souvent planté et  maintenu auprès des églises de la nouvelle religion chrétienne, avant d’être détrôné par les platanes (autre arbre à palabres).

Souple et résistant à la fois, le bois de micocoulier (également appelé bois de Perpignan) fut employé à de multiples usages : baguettes de fusil, manches d’outils, cannes, avirons, dents d’engrenage pour les moulins, et surtout fourches, et cravaches. Les fourches continuent à être fabriqué et commercialisé à Sauve par le conservatoire de la fourche.

A Sorède, joli village catalan des Albères, vous pourrez vous procurer les derniers fouets et cravaches au monde réalisés artisanalement en bois de micocoulier. Accueil agréable et visite instructive, la visite de la fabrique ESAT Les micocouliers vaut le détour.

En cuisine, Homère avait remarqué la saveur douceâtre de la micocoule, dont certains en font encore une liqueur étonnante. Fiole de « sauve-chrétien » ou liqueur des fenêtres, cette ancienne provençale (trouvé sur le site de Krapo arboricole) tient un peu de la recette de sorcier…

Dans une fiole, mettre une portion de micocoules dans de l’alcool, puis suspendre la fiole à la fenêtre la plus ensoleillée pendant 40 jours, filtrer et réserver avec les autres spiritueux.

Photo/ FloraTrek

09/04/2011

Sureau

450px-Sambucus_nigra1.jpg

Sambucus nigra

Arbre de Judas, Suseau, Hautbois.

 

Protecteur des habitations au Danemark, en Bretagne et en Russie, le sureau  est ailleurs associé aux bâtons de sorciers, qui cachent en leur sein de secrets maléfices. En Sicile, il protège des serpents, comme en Angleterre où cependant brûler du sureau "amène le diable dans la maison"

Le sureau était le lieu d’élection de la déesse Holla, qui protégeait plantes et animaux, dans le conte des frères Grimm «Frau Holle» (Dame Holle).

« Arbre de Judas ». C’est à la branche d’un sureau noir que se serait pendu Judas Iscariote. Ainsi, le symbolisme du sureau est sous le signe de l'ambiguïté. Il est aussi l'arbre du nombre 13 (et donc de Judas).

En médecine naturelle, la sureau facilite la digestion. Il est également anti-inflammatoire et sudorifique (il provoque la sueur). En complément alimentaire, le sureau permettrait la réduction des effets de la grippe ; en tous cas, il adoucit les gorges irritées.

En cuisine sauvage, ses fleurs sont appréciées en vin de sureau (boisson traditionnelle des pays nordiques), en sirop ou en limonade. Ses baies crues ne sont pas conseillées, mais de nombreuses recettes les accommodent très biens. La « sambuca » (liqueur italienne douce et forte à base d'anis) est notamment produite à partir du sureau.

Une recette simple pour découvrir ce goût unique: gâteau aux fleurs de sureau.

Pour d'autres recettes succulentes, originales, inattendues, je vous recommande l'ouvrage Saveurs de sureau d'Annie-Jeanne et Bernard Bertrand, aux éditions de Terran.

 

« En avril, le sureau doit fleurir. Sinon, le paysan va souffrir »

Dicton populaire.

 

Photo/ FloraTrek

 


08:42 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes, Trek Europe, Trek France, Trek US | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, plantes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/04/2011

Choux

chou romanesko.jpg

Chou vient du latin caulis, dérivant lui-même du grec kaulos, qui veut dire tige et désignait certainement un Chou à grande tige.

Toutes les espèces de choux européens (chou-fleur, brocoli, chou de Bruxelles, chou-rave) connue ont comme ancêtre commun le choux sauvage (brassica oleracea). Espèce protégée, il peut encore se rencontrer sur le littoral atlantique, du Portugal au Danemark. En Chine, il existe deux variétés de Choux chinois : le Pak choï et le Pé Tsaï (l’un comme l’autre signifient « légume à feuilles blanches »).

En médecine naturelle, le chou européen est connu depuis l'antiquité pour ses vertus phytothérapiques, Caton (234-149 av. J.-C.) décrivait le chou ainsi dans ses livres :

« Si dans un banquet tu veux boire et manger beaucoup et sans inquiétude, prends avant le repas du chou, autant qu'il te plaît, avec du vinaigre... ».

En cuisine, le chou, légume volumineux, dense et nutritif, est réputé être l'aliment qui donne la plus grande quantité de matière comestible au mètre carré cultivé. Sa culture en tant que légume remonte à la plus haute antiquité

Recette: La Véritable Soupe aux Choux des Familles.

 

Photo/ FloraTrek

14:00 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes, Trek Europe, Trek France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, plante, botanique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/03/2011

Ficoide glaciale

 ethnobotanique

Mesembryanthemum crystallinum (Aizoacées)

 Herba de plata (cat), Iceplant (en), Eiskraut (all), Herbe à la glace (fr), folha-de-gelo (por)

Cette plante a mauvaise réputation, et de nombreux pays (Portugal, Espagne, Californie, Australie..) la considèrent comme invasive et dangereuse.

Pourtant, en France (et dans de nombreux autres pays), la ficoide glaciale est protégée, et appréciée pour ses nombreuses qualités. Elle a des qualités diurétiques et de pansement gastrique. Elle est utilisée dans le traitement des inflammations des poumons. Les feuilles sont utilisées dans le traitement de l'ascite, la dysenterie et les maladies du foie et les reins. Elles peuvent également remplacer…le savon.

En cuisine, ses feuilles délicatement salées se cuisinent comme l’épinard et entrent dans la composition de nombreuses salades. Ses tiges peuvent être cuites avec du beurre ou du jus.

Aux îles Canaries, ses graines pulvérisées et cuites servaient de nourriture aux Gouanches (le peuple premier des Iles Canaries) (source : Broussonet). Les Espagnols appellent cette plante Barilla moradera, et Yerva moradera « ce qui prouve qu’ils la brûlent pour la réduire en cendre à l’usage des verreries ».

Recette: Ficoide en huître fumé

Photo/ FloraTrek 

08:35 Publié dans FloraTrek, PlanTes, Trek Europe, Trek US | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : herboristerie, plantes, nature, cuisine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/02/2011

Aloé Vera

floratrek2011_Fuerteventura70.jpg

 

Photo/ FloraTrek

Aloe Barbadensis Miller

Christophe Colomb aurait déclaré un jour:

"Quatre végétaux sont indispensables au bien-être de l’homme, le blé, le raisin, l’olive et l’aloé vera. Le premier le nourrit, le second élève son esprit, le troisième lui apporte l’harmonie et le quatrième le soigne".

Cette plante du désert est connue depuis l’antiquité pour ses pouvoirs curatifs et préventifs. La Bible et Aristote parlaient déjà de cette plante merveilleuse. Cléopâtre et Nefertiti en connaissaient son pouvoir cicatrisant et curatif. On la trouve dans le bassin méditerranéen, dans le nord-est de l’Afrique, au nord-ouest de l’Inde, au sud de la péninsule arabique, de la Chine…et aux îles Canaries. Au Maroc, l'Aloe Vera donne par rouissage des fibres textiles utilisées sous le nom de sabra ou soie végétale. Enfin, cette plante merveilleuse est considérée comme une plante dépolluante.

En médecine naturelle, l’extrait d’Aloe Vera hautement concentré en substances nutritives, fortifie notre système immunitaire, aidant ainsi notre corps à combattre une grande quantité de maladies. Il est particulièrement indiqué pour soulager les traitements de chimiothrapie, arthite, arthrose, asthme, rhume, diabète type2, douleurs musculaires. En traitement externe, il est un des meilleurs régénérateurs et un des plus rapides, pour traiter les problèmes de peau (cicatrisation).

En cuisine sauvage, l’Aloe Vera perd ses qualités thérapeutiques à la cuisson. Il peut néanmoins remplacer l’oignon (dont il partage les qualités gustatives), dans certaines préparations, ex, sauce froide…  Les Suisses la consomment en yaourts, ainsi que dans certains desserts et boissons.

Si vous passez par la Oliva, jolie petite ville coloniale sur l'île de Fuerteventura (Canaries), je vous recommande le Musée de l’Aloé Vera, par tout connaître de cette plante merveilleuse (et en plus c'est gratuit !). Sinon, vous pouvez lire l'ouvrage d'Eva Helle Aloe vera : Tous les bienfaits pour votre santé et votre beauté

 

cuisine,nature,botanique,plantesRecette: Poached Aloé (Aloé poché)

Merci à Marc de No Recipes pour cette recette originale (et rare) à base d'Aloé Vera.

 Photo/ © NO RECIPES


 

06:28 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes, Trek Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, nature, botanique, plantes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

31/12/2009

Joyeux Noël 2009

https://floratrek.hautetfort.com/album/foie-gras-catalan-facon-helene/

Recette FloraTrek: Foie gras catalan, façon Hélène

18:31 Publié dans CuiSine, FloraTrek, Trek Europe, Trek France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, catalogne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/07/2009

Le chou, délice de l'atlantique

P2080090.jpgToutes les espèces de choux européens (chou-fleur, brocoli, chou de Bruxelles, chou-rave) connue ont comme ancêtre commun le choux sauvage (brassica oleracea). Leur culture en tant que légume remonte à la plus haute antiquité. Le chou, légume volumineux, dense et nutritif, est réputé être l'aliment qui donne la plus grande quantité de matière comestible au mètre carré cultivé. Un de mes choux préférés est le crambé maritime (crambe maritima).

Espèce protégée, il peut encore se rencontrer sur la façade atlantique française, comme par exemple à St Léonard (près de Fécamp) ou sur la plage des petites dalles (près d'Etretat).

Connu depuis l'antiquité pour ses vertus phytothérapiques, Caton (234-149 av. J.-C.) décrivait le chou ainsi dans ses livres : « Si dans un banquet tu veux boire et manger beaucoup et sans inquiétude, prends avant le repas du chou, autant qu'il te plaît, avec du vinaigre... ».

Brassica oleracea (Brassicacées).

Plante bisannuelle herbacée, originaire du sud-ouest de l'Europe. Feuilles alternes vertes foncées. Fleur typique des crucifères : 4 sépales libres, 4 pétales libres, semblables entre eux, de couleur jaune ou blanche. Fruits en silique glabre, allongée et étroite portant les graines.

Recette FloraTrek:  Caldo Verde (chou vert).

photo/ FloraTrek 2007

06:08 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes, Trek Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : botanique, cuisine, madère | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/02/2009

Le grenadier, pommier de la fertilité

botanique,cuisine,nature,marocphoto/ FloraTrek 2009

Originaire d'Asie (probablement d'Iran), le grenadier (Punica Granatum) est un fidèle compagnon des hommes depuis au moins 5000 ans, et on trouve des représentations de cet arbre de vie aussi bien sur certains bas-reliefs du temple de Karnak (Egypte) que sur des mosaïques byzantines en Lybie.

Symbole de fertilité chez les Grecs, son jus était déjà réputé chez les Anciens pour renforcer ses défenses immunitaires (Hippocrate). Des recherches récentes ont fait la preuve de ses qualités pour inhiber le développement de l'athérosclérose, réduire le risque de maladie cardio-vasculaire, soigner les toux persistantes, ou encore lutter contre les troubles d'érection. Découvrez en détail tous les bienfaits du grenadier dans le livre du Dr Curtay: Jus de grenade fermenté : La grenade, aliment-plus !

Au Liban, les Mtabba (aubergines grillées à la crème de sésame), la baba-ghannouj (purée d'aubergines grillées à l'ail), et la lahm b'ajine (pizza à la viande) nécessitent du sirop de grenade. Introduite au VIIIe siècle par les Musulmans venus du Maroc, elle donnera son nom, à la ville d'Elvira, par le premier roi de la dynastie berbère-ziris, Zawi ibn Ziri.

Originellement, le sirop de grenadine était tiré des grenades. Aujourd'hui, la grenade n'entre plus dans la composition du sirop de grenadine industriel qui est un mélange de fruits rouges. Mais elle reste indispensable dans la préparation de nombreux plats traditionnels.

Ainsi, en Iran, le jus de grenade accompagne le Fessenjan.

Recette FloraTrek: Fessenjan.

08:37 Publié dans CuiSine, FloraTrek, PlanTes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : botanique, cuisine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/12/2008

Un Noël provençal

Cynara_cardunculus_(Kalmthout).jpgAujourd’hui, je me suis fais raconter le gros souper de Provence, par mon ami Laurent.
La nuit de Noël est un moment de célébration et de recueillement, et donc en Provence (comme ailleurs) on mange maigre.

Menu
Soupe aux Choux.
Céleri à l'anchoïade (la Bagna-Caudo).
Gratin de morue aux épinards.
Cardons à la sauce béchamel.


Né dans le 15ème à Paris, et malgré des racines catalanes, les cardons n’évoquaient rien pour moi, (désolé Laurent!). Je plonge dans mes sources favorites, et j’identifie rapidement l’espèce (assez répandue) : Cynara cardunculus (Astéracées).

Le « Cardon » désigne un chardon en provençal. Les côtes de cardon, ou cardes, au goût très proche de celui de l'artichaut, se consomment cuites. Elles s'accommodent en sauté ou au gratin, souvent avec de la sauce blanche. Cette préparation sous forme de gratin est, en Provence ainsi que dans la région de Genève et à Lyon, un des plats incontournables du repas traditionnel de la veille de Noël.
On les prépare également en omelettes, ou bien dans une sauce à base de moëlle de boeuf.
Il existe plusieurs variétés de cardon: un cardon épineux argenté de Plainpalais (en Romandie), un cardon vert de Vaulx en Velin, un cardon épineux de Tours ou de Tunisie, voire même un cardon rouge d’Alger.

Vous trouverez une recette de gratin chez L.
7579858.html


photo : Hans Hillewaert

08:37 Publié dans NeWs, Permaculture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, provence | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook